Décembre 2020

2020 s’éloigne petit à petit et pas grand monde ne regrettera cette année…

.Pour ma part, j’y relève un point positif important, c’est la solidarité qui s’est manifestée à de nombreuses reprises en ces mois difficiles, que ce soit entre voisins, ou envers tous ceux qui en ont besoin

Aux noms des membres de l’asbl D’une main à l’Autre et aux noms de nos amis maliens , permettez moi de vous souhaiter une bonne année 2021 . Une longue page blanche va s’ouvrir, nous vous la souhaitons remplie de belles promesses et de projets à réaliser. Et pour ceux et celles dont le chemin est plus difficile, nous vous souhaitons de trouver l’ami ou le soutien qui pourra vous apaiser.

Concernant la situation au Mali, nous avions osé espérer que le coup d’état du mois d’août allait aboutir à un mieux pour nos amis. Le temps passe ,mais comme sœur Anne, nous ne voyons rien venir et les échos reçus ne sont guère optimistes.L’insécurité est plus présente que jamais dans notre région de cœur.

Si cette année 2020 a été difficile pour beaucoup, nous n’avons pu qu’être émerveillé par votre capacité à répondre lors de nos événements  et même lors des «  non événements » de cette année toute particulière . En effet, malgré les circonstances l’asbl a pu poursuivre ses projets au Mali grâce à vos dons .  Comme déjà expliqué, nous ne nous lançons plus dans de grands projets , difficiles à suivre de loin mais on continue de soutenir cette population qui a bien difficile de survivre actuellement . Au  mois de mars , nous étions sur place pour réceptionner le container de matériel médical à destination du centre de santé financé en partie par l’asbl. Grâce à nos représentants locaux, la scolarité et l’aide à l’accès aux soins médicaux ont pu se poursuivre . Nous avons pu équiper les lits du  centre de santé de nouveaux matelas et en collaboration avec l’asbl regards Dogons nous avons pu fournir à ce même centre un équipement en oxygène. 5 tonnes de mil et 1750 kg de riz ont par ailleurs été distribués à près de 150 familles. Ce n’est sans doute qu’un baume sur des plaies de plus en plus profondes mais on ose encore et toujours espérer que la situation s’arrangera …..un jour.

En attendant, profitez au mieux de la situation présente pour prendre soins des vôtres, par tous les moyens dont on dispose maintenant. Et rêvez haut dans les étoiles, il en restera toujours quelque chose……                      

                                             Marie-Rose