Retour sur voyage 2016

D'une main à l'Autre © 2016

Et nous voilà encore une fois revenu du Mail. Si nous sommes contents de rentrer et de retrouver la famille et les amis de ce côté, ce fut cette fois plus difficile que jamais de quitter Bandiagara et surtout Ambaga , notre petite fille de cœur, sur laquelle il y a un peu plus de deux ans, pas grand monde n'aurait parié, et avec qui nous passions de longues heures quasi chaque jour.

 

Les trois projets principaux de l'an passé, à savoir les implantations de deux châteaux d'eau destinés principalement au maraîchage et le barrage dans le Yamé, cette rivière qui traverse Bandiagara et qui est à sec de nombreux mois sur l'année, sont fonctionnels.

 

On espère que cette année, grâce au barrage, l'eau sera présente au moins 3 mois supplémentaires, l'avenir nous le dira... En tout cas, les maraîchers sont super motivés et par notre intermédiaire vous remercient.

 

Les enfants parrainés poursuivent leur scolarité mais vers quoi vont ils? Quel

est leur avenir? C'est la question que l'on se pose de plus en plus avec inquiétude en suivant l'évolution du Mali. Sans réelle gouvernance, les insécurités de toutes sortes s'étendent sur tout le pays.

 

Nous avons aussi en tant que Toubabs ( hommes ou femmes blanches) beaucoup de mal à accepter les mariages précoces de certaines filles, particulièrement de celles qui sont scolarisées car les études leurs ont démontré qu'il existe autre chose et subitement pour certaines, c'est fini...Entre les études et les traditions ancestrales, ce sont les traditions qui l'emportent encore trop souvent...

 

Pendant que nous étions sur place, nous avons travaillé en partenariat avec une ONG locale sur le prochain projet dans lequel l'asbl va s'investir. Il s'agit d'équiper un forage d'une pompe , d'un château d'eau et de panneaux photovoltaïques. En effet, le forage a été réalisé et équipé mais le niveau d'eau étant très bas, la pompe manuelle est inefficace. Ce forage se situe dans le petit village de Tanga à 85 kilomètres de Bandiagara, ou les habitants doivent actuellement parcourir près de 4 kilomètres par des sentiers de chèvres pour avoir un accès à l'eau.

Des enseignants refusent d'aller travailler dans ce village au vu de ces difficultés. Il est prévu dans ce projet un accès à l'eau au niveau de l'école et un accès pour le village.

 

Nous comptons donc une fois de plus sur votre présence à la Friterie de l'asbl qui ouvrira ses portes les samedi 22, dimanche 23 et lundi 24 avril prochain dès 18 heures. En effet, en participant à ce repas à prix démocratique, nous espérons pouvoir compléter le financement nécessaire à ce projet et concrétiser l'espoir de tout un village: un accès aisé à de l'eau potable. N'est ce pas le droit de tout un chacun?

 

En espérant vous rencontrer nombreux lors de ces 3 soirées, nous vous souhaitons le meilleur d'ici là.

 

Nous profitons de la fin de ce voyage pour vous remercier une fois encore, pour vos dons et participation à nos activités qui nous permettent de financer ces projets .

Pour les projets au Mali

 

Faites un don

 

BE02 7512 0206 0740

Vos dons de 40 € et plus versés à l'ASBL sont déductibles fiscalement.

Une attestation est fournie sur base de vos versements.

 

Faites un don